མཚན་ཉིད་ལྡེམ་དགོངས།

De Dharmapedia
Révision datée du 22 avril 2020 à 10:53 par Admin dico (discussion | contributions) (Page créée avec « == lakṣaṇābhisandhi == === Dans l’intention de distinguer les trois classes de phénomènes, avec l’intention de mettre en évidence les trois classes de phénom… »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

lakṣaṇābhisandhi

Dans l’intention de distinguer les trois classes de phénomènes, avec l’intention de mettre en évidence les trois classes de phénomènes


Abr. de མཚན་ཉིད་ལྡེམ་པོར་དགོངས་པ།, མཚན་ཉིད་ལ་ལྡེམ་པོར་དགོངས་པ།. Il s’agit de l’une des quatre intentions ལྡེམ་པོར་དགོངས་པ་བཞི། à travers lesquelles le Buddha a dispensé certaines instructions avec un sens qui est à interpréter དྲང་བའི་དོན།. Ex. Selon l’école cittamātra སེམས་ཙམ་པ།, c’est dans le but spécifique d’introduire les trois natures propres ངོ་བོ་ཉིད་གསུམ། des trois classes de phénomènes མཚན་ཉིད་གསུམ། que le Buddha a enseigné lors de la seconde roue du dharma འཁོར་ལོ་བར་པ། que tous les phénomènes sont dépourvus de nature propre ངོ་བོ་ཉིད་མེད་པ།, bien qu’il ne s’agisse pas (selon cette école) de sa pensée définitive. Ainsi d’après Les Trente Stances, Triṃśikā kārikā, སུམ་ཅུ་པ། de Vasubandhu དབྱིག་གཉེན།  : « En ayant à l’esprit les trois absences de nature propre des trois classes de dharma, il a enseigné que tous les phénomènes sont dépourvus de nature propre. » Ainsi, selon l’école cittamātra, lorsque le Bhāgavat enseigne l’absence de nature propre de tous les phénomènes, un tel enseignement n’est pas à prendre à la lettre, mais vise à introduire les trois classes de phénomènes, qui chacun sont dépourvus de nature propre, mais avec une acception différente. Ainsi les phénomènes imputés ཀུན་བཏགས། sont dépourvus de nature propre parce qu’ils n’ont aucune substance, les phénomènes dépendants གཞན་དབང་། parce qu’ils ne naissent pas d’eux-mêmes mais d’autres phénomènes, et les phénomènes certains ཡོངས་གྲུབ། parce qu’ils sont les objets de la sagesse parfaite qui comprend l’ultime.